DE BONNES BACTERIES QUI FAVORISENT LA SANTE DES FEMMES


Les lactobacilles sont essentiels pour maintenir la flore vaginale saine et pour prévenir les infections vaginales.

Dans certaines circonstances, les lactobacilles peuvent manquer et une infection vaginale peut survenir, accompagnée de symptômes tels que pertes vaginales, démangeaisons ou sensation de brulure.

Nous savons aujourd’hui que le tractus intestinal fonctionne comme un réservoir pour les lactobacilles vaginaux, et que la supplémentation orale des lactobacilles aide à garder la flore vaginale, normale et à prévenir une infection vaginale. De plus, il est connu que la flore vaginale est maintenue en bonne santé avec une composition physiologique de lactobacilles.

Par conséquent, une composition physiologique de lactobacilles vaginaux a été élaborée pour aider la flore vaginale à l’aide de lactobacilles par le biais d’une supplémentation orale. Cette supplémentation orale avec des lactobacilles se traduit par un entretien physiologique de la flore vaginale et son maintien en bonne santé.

La supplémentation orale Astarte avec des lactobacilles peut soit prévenir l’infection vaginale soit restaurer la flore après une infection.


LES SOUCHES ASTARTE


• Lactobacillus Crispatus LBV 88

=

DSM 22566

• Lactobacillus Rhamnosus  LBV 96

=

DSM 22560

• Lactobacillus Jensenii LBV 116

=

DSM 22567

• Lactobacillus Gasseri LBV 150

=

DSM 22583

 

 

 

 

 

 

 

PARILENE a obtenu l’autorisation de la DGCCRF pour la mise sur le marché Français du complément alimentaire Astarte. Astarte a obtenu les brevets Européens (EP 2509 610) et Américains (US 8846 027). Ces brevets sont déposés pour de futurs nouveaux dépôts dans d’autres pays.

 

 


ETUDE CLINIQUE SUR LE CHANGEMENT DE LA FLORE VAGINALE APRES PRISE DU PROBIOTIQUE ORAL ASTARTE

Données d’une étude faite sur un panel de femmes atteintes de vaginose bactérienne. Lactobacilles administrés par voie orale avec :

  • Prélèvement vaginal avant la prise
  • Prélèvement vaginal 1 semaine après la prise
  • Prélèvement vaginal après 1 semaine sans traitement probiotique

Concentration moyenne de l’ensemble des lactobacilles :

Au début de l’étude, les niveaux étaient faibles (moyenne 3.07 E+06 ; SD +/- 5.23 E+07)
Après la prise orale, la concentration a augmenté (moyenne 5.77 E+0.7 ; SD +/- 1.72 E+08)
Après une semaine sans prise, les niveaux étaient plus élevés qu’avant la thérapie (moyenne 2.71 E+0.7)

Changement du score de Nugent avant l’administration et changement de la vaginose bactérienne en une flore intermédiaire :

Le score de Nugent avant l’administration de probiotiques était de 8 (SD 1.07), ce qui représente un grade 3 de la flore vaginale (en termes cliniques : vaginose bactérienne)

Après une semaines, amélioration du score de Nugent à 6 (SD 0.79), ce qui correspond à un grade 2 (flore intermédiaire) et donc à une disparition de la vaginose bactérienne.

Après une semaine supplémentaire, ce diagnostic microbiologique clinique restait inchangé, avec un score de Nugent de 6 (SD 1.79), grade 2 (SD 0.55).

Après seulement une semaine de traitement par voie orale, le nombre de colonie de lactobacilles dans la flore vaginale a augmenté de manière significative :

Score de Nugent et résultats des frottis vaginaux :

  • Diagnostique microbiologique : la flore s’est modifiée en flore intermédiaire (réduction du score de Nugent de 8 à 6)
  • Reclassement de la flore vaginale de grade 3 (Vaginose Bactérienne) à grade 2 (flore intermédiaire, sans infection)
  • L’auto-observation des femmes traitées décrit bien une amélioration globale : meilleure sensation, pas de pertes, pas d’odeurs.

ETUDES A TELECHARGER

- Méthode de sélection des souches Astarte avant isolation et culture
TELECHARGER

- Journal Européen d’Obstétrique & Gynécologie et de Biologie Reproductive
TELECHARGER

- Méthodes d’évaluation et de sélection des probiotiques vaginaux potentiels à partir de donneurs sains
TELECHARGER


EQUIPE SCIENTIFIQUE

Professeur Universitaire Docteur Herbert KISS

Faculté de Médecine de Vienne (Autriche), département Obstétrique et Gynécologie. Président du ESIDOG (Europ. Soc. for Infectious Diseases In Obstetrics & Gynecology) – filiale autrichienne.

Professeur Universitaire, Ingénieur Docteur Wolfgang KNEIFEL

Université des Ressources Naturelles et des Sciences de la Vie Appliquées de Vienne (Autriche), département des sciences des aliments et de la technologie, division microbiologie alimentaire et hygiène

Ingénieur, Docteur Konrad DOMIG

Université des Ressources Naturelles et des Sciences de la Vie Appliquées de Vienne (Autriche), département des sciences des aliments et de la technologie, division microbiologie alimentaire et hygiène

Professeur Universitaire Honoraire Frank Michael UNGER, Docteur

Université de Vienne (Autriche), département Technologie Pharmaceutique et Biopharmaceutique

Professeur Universitaire, Ingénieur Docteur Helmut VIERNSTEIN

Université de Vienne (Autriche), département Technologie Pharmaceutique et Biopharmaceutique


QUESTIONS FREQUENTES

Qu’est-ce que la Vaginose Bactérienne ?

La Vaginose Bactérienne provient d’une incompatibilité au sein de la flore vaginale. Normalement, chez les femmes en bonne santé, la flore vaginale est dominée par les lactobacilles. Il existe de nombreuses espèces de lactobacilles différents, responsables du maintien d’un environnement sain dans le vagin. Si les lactobacilles disparaissent, il y a prolifération de bactéries anaérobies comme la Gardnerella, la Prevotella ou la Mobiluncus, qui provoquent un écoulement vaginal accompagné de mauvaises odeurs et parfois de douleurs vaginales et/ou abdominales basses.


La Vaginose Bactérienne est-elle une maladie infectieuse ?

La Vaginose Bactérienne n’est pas une maladie sexuellement transmissible. Elle est causée par une perte complète de lactobacilles, qui sont garants d’un environnement vaginal normal et en bonne santé.


Comment maintenir une flore vaginale normale ?

Grace aux nouvelles données de la recherche scientifique, nous savons aujourd’hui que le tractus intestinal est un véritable réservoir de lactobacilles. D’après ces études, les lactobacilles colonisent le tractus intestinal et en particulier le rectum, l’anus et le vagin. S’il y a une perte de lactobacilles dans le tractus intestinal alors il y a un risque élevé de développer une vaginose bactérienne. La perte de lactobacilles dans le rectum est associée à la vaginose bactérienne, qui est souvent récurrente.


Comment éviter la Vaginose Bactérienne ?

Un des moyens d’éviter la vaginose bactérienne est d’aider le vagin grâce aux lactobacilles, administrés soit par voie locale soit par voie orale. De nouvelles données scientifiques montrent que la flore vaginale peut être enrichie par des lactobacilles.



Partenaire/Vendeur

Europe

USA

Asie


CONTACT

HSO Health Care GmbH
TUCHLAUBEN 18/12
1010 VIENNA
AUSTRIA

TEL: +43-1-235 07 80
FAX: +43-1-235 07 90
MAIL: office(at)hso.at


IMPRIMER

1.) Disclaimer:

This site contains business-to-business information intended for business partners only.

This site is not intended for the final consumer. It is the sole responsibility of the company that markets the product to ensure that all national requirements are followed.

The content of this website is provided only for purposes of general information and constitutes no legal advice on any particular point. HSO Health Care GmbH accepts no liability for direct, indirect or accidental damage and/or consequential damage resulting from access to, or from the use of, this website. This also applies to computer viruses or to the application of information made available on this website. External websites may contain links to this site. Links from this website to another ("hyperlinks") are provided to visitors to our site as a service. These external websites are wholly independent and are beyond the sphere of influence of HSO Health Care GmbH.  Therefore, HSO Health Care GmbH accepts no responsibility whatsoever for the content of such websites, including, but not limited to, their accuracy, completeness, up-to-dateness or compliance with the applicable laws.

2.) Disclosure according to §§ 5 ECG and 25 Subsections 2 and 4 Austrian Media Law

HSO Health Care GmbH
Tuchlauben 18/12
A-1010 Vienna, Austria

TEL: +43 (0) 1 235 07 80
FAX: +43 (0) 1 235 07 90
MAIL: office(at)hso.at

FN 30786k, Handelsgericht Wien
VAT-ID: ATU 15313701

The object of the company is the exercise of the profession of research & development, especially through containing the company HSO Health Care GmbH (FN 353912 i), including necessary assistance.

Managing director: Helmut Essl